Une loi pour aider nos enfants à apprendre des langues

Fréquences Langues salue la proposition de loi du député Monsieur Denis Jacquat et espère que la ministre de la Culture, Madame Aurélie Filipetti, va « prêter son oreille » à cette excellente proposition et mettre en place rapidement la première phase de ce projet de grande envergure !

Nous recevons prioritairement des adultes en formation sur mesure. Nombre d’apprenants « parents » nous posent cette question récurrente : « Comment éviter que mes enfants ne rencontrent les mêmes difficultés que moi dans l’apprentissage d’une langue étrangère pour leur future vie sociale et professionnelle ? ».

L’oreille des enfants est une éponge
mais perd sa souplesse vers l’âge de 8 ans

Les enfants disposent d’une faculté étonnante d’acquisition de langue étrangère. « Le cerveau des enfants est une éponge ». Mais pas seulement ! L’oreille « absorbe » également. Ou plutôt, elle est encore ouverte et souple pendant un certain temps pour intégrer les sons perçus et une infinité de rythmes. Sans exposition à un autre environnement sonore, l’oreille du jeune enfant décode uniquement la langue maternelle : elle se fige, se ferme et perd sa souplesse vers l’âge de 8 ans. Pour empêcher cette fermeture, les parents et les médias doivent offrir un environnement sonore stimulant dès la naissance (comptines ou dessins animés en VO). L’enfant s’installe très tôt dans un langage parfaitement décodé mais unique : à 4 ans il refuse déjà le dessin animé en VO.

Si les enfants en bas âge évoluent dans un milieu multilingue, apprendre une langue étrangère sera un jeu d’enfant ! Autoriser la génération future à s’ouvrir aux langues, c’est contribuer à changer les habitudes de chaque foyer. Mais trop peu de chaînes de télévision proposent les émissions jeunesse en VO et le choix est très limité. Cette proposition de loi va parfaitement dans ce sens !

vost-television

2 Commentaires

  1. […] l’apprentissage des langues étrangères, et notamment via les médias, comme l’évoque cet article paru sur notre […]

  2. […] blog, c’est lorsque les enfants sont jeunes que l’apprentissage se fait le mieux. Cet article revient sur l’idée de flexibilité cérébrale développée dans le livre de Michèle Kail. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s