Parole de bilingue – 4

Quel est le rôle du contact avec d’autres enfants dans l’apprentissage d’une langue étrangère ?
Thibaut nous en explique les enjeux. […]

Je me suis souvent trouvé au contact d’enfants de mon âge. Étant donné que j’étais scolarisé en France, je passais une grande partie de la journée avec des enfants francophones, ce qui me procurait une source de motivation pour acquérir la langue française.

En dehors de l’école, ma mère m’emmenait dans des groupes d’enfants anglophones. A chaque séjour aux États-Unis, je passais la plupart du temps dans des centres de vacances pour enfants. D’abord pour la journée, puis plus grand j’y passais également la nuit.

Donc je passais beaucoup de temps avec d’autres enfants de mon âge, dans les deux langues. Je me souviens très distinctement comment il m’était important de m’intégrer. Il fallait absolument que je parle le même langage. Non seulement le vocabulaire standard, mais également l’argot, les expressions à la mode, les références culturelles, la musique à la mode. Je me souviens que j’achetais les derniers albums à la mode dès mon arrivée aux États-Unis pour connaître les chansons que tout le monde chantait.

En France également, je veillais à me trouver devant une télévision pour connaître les pubs que tout le monde citait dans la cour de récréation, ainsi que toutes les références qui apparaissent au quotidien. Le fait de passer du temps avec mes pairs me poussait à vouloir être comme eux. Cela me motivait à apprendre le langage et tout ce qui pouvait me permettre de m’intégrer.

2 Commentaires

  1. C’est une bonne question. Tout d’abord, tous les anglophones n’habitent pas à Paris non plus. Beaucoup sont installés en province, et il est souvent possible de trouver des communautés d’anglophones même dans des endroits qui paraissent isolés. Cherchez ‘. Ensuite il y a les voyages. En se rendant dans les pays anglophones, on peut trouver des activités en groupes pour les enfants, même très petits. Cherchez des expressions comme « Day care », « Day camp », ou « Play group », en fonction de l’âge de l’enfant et de la durée du séjour.
    J’espère que ceci vous aide et n’hésitez pas à poser d’autres questions.
    Thibaut

  2. Bonjour Thibaut,

    Je vous remercie pour ce témoignage qui me semble être du simple bon sens. Mais comment faire lorsque l’environnement de l’enfant n’est pas bilingue (ni à la maison, ni à l’école), sans structure adaptée proche (tout le monde n’habite pas à Paris…), même si plusieurs membres de la famille maîtrisent l’anglais mais ne sont pas de langue maternelle anglaise ?

    Bien cordialement,
    Isabelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :